ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Côlon & Rectum

1951-6371
Proctologie - Chirurgie - Endoscopie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 9/2 - 2015  - pp.111-113  - doi:10.1007/s11725-015-0581-7
TITRE
ALERTE SCIENTIFIQUE : Initial Therapy with FOLFOXIRI and Bevacizumab for Metastatic Colorectal Cancer F. Loupakis (2014) N Engl J Med 371: 17

RÉSUMÉ

Une association fluoropyrimidine plus irinotécan ou oxaliplatine, avec bévacizumab (un anticorps monoclonal dirigé contre le vascular endothelial growth factor), est le traitement de référence de première-ligne du cancer colorectal. Avant l’introduction du bévacizumab, la chimiothérapie avec l’association 5-fluorouracile, leucovorine, oxaliplatine, et irinotecan (FOLFOXIRI) a montré une efficacité supérieure comparée à l’association 5-fluorouracile, leucovorine, et irinotecan (FOLFIRI). Dans une étude de phase 2, le FOLFOXIRI plus bévacizumab a montré une efficacité prometteuse et un taux d’effets secondaires acceptable.

Cinq cent-huit patients atteints d’un cancer colorectal métastatique non opérable ont été randomisés entre un traitement par FOLFIRI plus bévacizumab (groupe témoin) ou FOLFOXIRI plus bévacizumab (groupe expérimental). Jusqu’à 12 cycles de chimiothérapie ont été administrés, suivis de 5-fluorouracile plus bévacizumab jusqu’à progression tumorale. Le critère de jugement principal était la survie sans progression.

La survie sans progression médiane était de 12,1 mois dans le bras expérimental, comparée à 9,7 mois dans le bras témoin (hazard ratio pour la progression : 0,75 ; IC 95% : 0,62-0,90 ; p=0,003). Le taux de réponses objectives était de 65% dans le bras expérimental et 53% dans le bras témoin (p=0,006). La survie globale était non significativement allongée dans le bras expérimental (31,0 vs 25,8 mois ; hazard ratio pour le décès, 0,79 ; IC 95% : 0,63-1,00 ; p=0,054). L’incidence des toxicités de grade 3 ou 4, neurologique, stomatites, diarrhée et neutropénie était significativement plus élevée dans le bras expérimental.

La chimiothérapie par FOLFOXIRI plus bevacizumab, comparée au FOLFIRI plus bévacizumab, améliore le pronostic des patients atteints d’un cancer colorectal métastatique et augmente l’incidence de certains effets indésirables.



ABSTRACT

A fluoropyrimidine plus irinotecan or oxaliplatin, combined with bevacizumab (a monoclonal antibody against vascular endothelial growth factor), is standard first-line treatment for metastatic colorectal cancer. Before the introduction of bevacizumab, chemotherapy with fluorouracil, leucovorin, oxaliplatin, and irinotecan (FOLFOXIRI) showed superior efficacy as compared with fluorouracil, leucovorin, and irinotecan (FOLFIRI). In a phase 2 study, FOLFOXIRI plus bevacizumab showed promising activity and an acceptable rate of adverse effects.

We randomly assigned 508 patients with untreated metastatic colorectal cancer to receive either FOLFIRI plus bevacizumab (control group) or FOLFOXIRI plus bevacizumab (experimental group). Up to 12 cycles of treatment were administered, followed by fluorouracil plus bevacizumab until disease progression. The primary end point was progression-free survival.

The median progression-free survival was 12.1 months in the experimental group, as compared with 9.7 months in the control group (hazard ratio for progression, 0.75; 95% confidence interval [CI], 0.62 to 0.90; P = 0.003). The objective response rate was 65% in the experimental group and 53% in the control group (P = 0.006). Overall survival was longer, but not significantly so, in the experimental group (31.0 vs. 25.8 months; hazard ratio for death, 0.79; 95% CI, 0.63 to 1.00; P = 0.054). The incidences of grade 3 or 4 neurotoxicity, stomatitis, diarrhea, and neutropenia were significantly higher in the experimental group.

FOLFOXIRI plus bevacizumab, as compared with FOLFIRI plus bevacizumab, improved the outcome in patients with metastatic colorectal cancer and increased the incidence of some adverse events. (Funded by the Gruppo Oncologico Nord Ovest and others; ClinicalTrials.gov number, NCT00719797.)



AUTEUR(S)
T. APARICIO

BIBLIOGRAPHIE
archives.cer.revuesonline.com/revues/52/10.1007/s11725-015-0581-7.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (102 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier