ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Côlon & Rectum

1951-6371
Proctologie - Chirurgie - Endoscopie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 9/2 - 2015  - pp.118-120  - doi:10.1007/s11725-015-0583-5
TITRE
Suivi à long terme après un premier épisode de diverticulite aiguë : la chirurgie est-elle justifiée ? Une étude retrospective de 118 patients

RÉSUMÉ

Cette étude a été conçue pour évaluer l’histoire naturelle à long terme de la diverticulite chez les patients traités de façon conservatrice après un premier épisode ainsi que définir la place de la chirurgie élective.

Entre 1986 et 1991, 144 patients ont été hospitalisés pour diverticulite aiguë confirmée par un scanner abdominal et traités de façon efficace médicalement. Les complications (récidive de diverticulité) étaient également documentées sur le plan scannographique. Les patients étaient considérés comme en échec de traitement s’ils présentaient une complication. La diverticulite était gradée entre modérée ou sévère sur des critères scannographiques (classification d’Ambrosetti). Nous avons déterminé statistiquement si l’âge jeune (<50 ans) et la sévérité de la poussée étaient des facteurs de risques d’évolution défavorable.

118 patients avec un scanner contributif à l’admission ont été suivis. L’âge médian était 63 ans (23-93), le suivi médian de 9.5 ans (0.2-13.8). 80 patients n’ont pas eu de complications et 38 ont eu une évolution défavorable. L’incidence des complications était la plus élevée chez les patients jeunes avec une poussée sévère (54% à 5 ans) et la moins élevée chez les patients âgés avec une poussée modérée (19% à 5 ans). L’âge jeune et la poussée sévère pris séparémment étaient tous deux facteurs significatifs d’évolution défavorable (p<0.007 et <0.003 respectivement). Cependant, l’âge n’était plus significatif après stratification pour la sévérité (p=0.07). 24 patients sont décédés de cause sans relation avec la maladie diverticulaire pour 21 d’entre eux et inconnue chez 3 patients.

Nous proposons qu’après une première poussée de diverticulite traités de façon conservatrice, une colectomie élective devrait être proposée chez les patients jeunes avec une poussée sévère documentée au plan scannographique.



ABSTRACT

This study was designed to evaluate the long term natural history of sigmoid diverticulitis in patients treated nonoperatively after a first acute episode and to assess the role of elective colectomy.

Between 1986 and 1991, 144 patients were admitted for acute diverticulitis diagnosed by abdominal computed tomography and had a successful nonoperative treatment. Remote complications (persisting or recurring diverticulitis) were also diagnosed by computed tomography. Patients had a poor outcome if they had one of these complications. Diverticulitis was graded mild or severe on computed tomography according to Ambrosetti’s criteria. We determined statistically whether young age (<50 years old) and severe diverticulitis were risk factors for a poor outcome.

One hundred eighteen patients with a contributive computed tomographic scan at admission were followed up. Median age was 63 (range, 23–93) years, with a median follow-up of 9.5 (range, 0.2–13.8) years. Eighty patients had no complications, and 38 had remote complications. The incidence of remote complications was the highest (54 percent at 5 years) for young patients with severe diverticulitis on computed tomography and the lowest (19 percent at 5 years) for older patients with mild disease. Young age and severe diverticulitis taken separately were both statistically significant factors of poor outcome (P <0.007 and P <0.003, respectively), although age was no longer significant after stratification for disease severity on computed tomography (P _ 0.07). Twenty-four patients died. The cause of death was unrelated to diverticulitis in 21 cases and unknown in the remaining 3.

We propose that after a first acute episode of diverticulitis treated nonoperatively, elective colectomy should be offered to young patients (<50 years old) with severe diverticulitis on computed tomography.



AUTEUR(S)
L. TOQUE, G. MEURETTE

MOTS-CLÉS
Diverticulite sigmoïdienne, Diverticulite compliquée, Tomodensitométrie abdominale, Facteurs de risques

KEYWORDS
Sigmoid diverticulitis, Complicated diverticulitis, Computed tomography, Risk factors

BIBLIOGRAPHIE
archives.cer.revuesonline.com/revues/52/10.1007/s11725-015-0583-5.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (99 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier