ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Côlon & Rectum

1951-6371
Proctologie - Chirurgie - Endoscopie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 1/2 - 2007  - pp.78-85  - doi:10.1007/s11725-007-0025-0
TITRE
Quel est l’apport des examens complémentaires dans la prise en charge d’une fistule anale?

TITLE
What is the contribution of additional tests in the management of anal fistula?

RÉSUMÉ

Le diagnostic de fistule anale reste bien souvent clinique. Cependant, la connaissance du site, du ou des orifices primaires et secondaires, de la topographie du trajet fistuleux principal, et des éventuels trajets secondaires et collections associés ainsi que l’état de l’appareil sphinctérien est capitale pour une prise en charge optimale. Si toutes ces informations ne peuvent être obtenues par l’examen clinique, il est indispensable de se tourner vers une technique d’imagerie en se souvenant que le choix d’sun radiologue ou d’un échographiste ayant une excellente connaissance de l’anatomie rectale importe davantage que le choix de la technique d’imagerie. L’endosonographie devrait cependant être privilégiée en première intention du fait de sa facilité, de son coût modeste et de son accessibilité, et l’IRM réservée aux cas plus complexes. Enfin, même si les prélèvements à visée bactériologiques ou histologiques sont souvent peu contributifs, ils ne dovient pas être négligés et méritent d’être réalisés au moins dans toutes les situations atypiques ou dans les récidives car ils peuvent orienter vers un diagnostic différentiel.



ABSTRACT

The diagnosis of anal fistula is very often clinical. For optimal management, however, it is essential to know the site of the primary and secondary orifices, the topography of the main fistula track, and the possible secondary tracks and associated collections, as well as the condition of the sphincter apparatus. If clinical examination does not provide all this information, it is crucial to have access to medical imaging, keeping in mind that choosing a radiologist or sonographer with excellent knowledge of rectal anatomy is more important than the choice of technique. Endosonography should, nonetheless, be favoured as a first-line test because of its ease of operation, modest cost and availability, reserving MRI for more complicated cases. Finally, even though taking samples for bacteriological and histological analyses often contributes only modestly to the diagnostic process, it must not be neglected and should go forward in all atypical situations and in cases of recurrence; such analyses can provide guidance in making differential diagnoses.



AUTEUR(S)
I. ÉTIENNEY, V. DE PARADES, P. ATIENZA

MOTS-CLÉS
Fistule anale, Endosonographie, Imagerie par résonance magnétique

KEYWORDS
Fistula-in-ano, Endosonography, MRI

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (291 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier