ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Côlon & Rectum

1951-6371
Proctologie - Chirurgie - Endoscopie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 2/1 - 2008  - pp.17-21  - doi:10.1007/s11725-008-0072-1
TITRE
Que deviennent les colites aiguës graves traitées médicalement avec succès?

TITLE
What is the long-term outcome of severe acute colitis successfully treated medically?

RÉSUMÉ

La ciclosporine est considérée comme une alternative à la colectomie dans le traitement des poussées sévères de rectocolite hémorragique résistantes aux corticoïdes. Récemment, il a été démontré qu’au minimum deux tiers des malades devront recourir à la colectomie après sept années de suivi. Malgré un taux relativement élevé de colectomie à long terme après mise en rémission de la maladie par ciclosporine, il faut souligner le fait que 12 à 35 % pourraient éviter une colectomie et donc clairement bénéficier d’une approche exclusivement médicale. Une étude récente a suggéré que l’infliximab pourrait être plus efficace que la ciclosporine dans le traitement de la colite aiguë grave, seulement 29% devant subir une colectomie après un suivi médian de sept ans. Cependant, ces données tirées d’un seul essai italien méritent confirmation. Par ailleurs, la tolérance de l’infliximab reste mal connue chez ces malades.



ABSTRACT

Cysclosporin is a medical alternative to colectomy in severe, steroid-refractory ulcerative colitis patients. Recently, it has been demonstrated that at least two thirds of patients will require colectomy at 7 years. Despite a relatively high incidence of colectomy during long-term follow-up after cyclosporin-induced remission of severe ulcerative colitis, it should be emphasized that 12 to 35% of patients could avoid colectomy and therefore clearly benefit from this medical approach. A recent study indicated that infliximab might be more effective than cyclosporin in treating severe acute colitis, with only 29% of patients requiring colectomy after a median follow-up of 7 years. However, this data coming from a single Italian study still awaits confirmation. In addition, the safety profile of infliximab remains poorly known in this population.



AUTEUR(S)
L. PEYRIN-BIROULET

MOTS-CLÉS
Colite aiguë grave, Colectomie, Ciclosporine, Infliximab

KEYWORDS
Severe acute colitis, Colectomy, Cyclosporin, Infliximab

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (124 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier