ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Côlon & Rectum

1951-6371
Proctologie - Chirurgie - Endoscopie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 2/3 - 2008  - pp.128-133  - doi:10.1007/s11725-008-0107-7
TITRE
Dépistage et diagnostic des lésions anales précancéreuses

TITLE
Diagnosis and screening for precancerous anal lesions

RÉSUMÉ

Les principaux signes d’appel d’une lésion anale précancéreuse sont le prurit et/ou la perception d’une lésion cutanée. Ils imposent un examen anal, génital et buccal complet. Cependant, le diagnostic de dysplasie ou néoplasie intra-épithéliale reste histologique; toute lésion suspecte ou tout frottis anormal devront donc faire pratiquer des biopsies dirigées sous anuscope de haute résolution, voire d’emblée une exérèse chirurgicale large. Le dépistage des lésions anales précancéreuses dans les populations à risque s’inspire largement du dépistage des lésions cervicales précancéreuses et peut faire appel à la réalisation d’un frottis anal en couche mince ou en phase liquide. Malheureusement, la prise en charge de ces lésions ne fait l’objet d’aucun consensus, et de nombreuses données manquent pour recommander un dépistage par cytologie anale en routine. Il reste en particulier à démonter que le dépistage et le traitement précoce des lésions précancéreuses permettent de diminuer la mortalité par cancer du canal anal dans toutes les populations concernées.



ABSTRACT

The main signs of precancerous anal lesions are pruritus and/or the awareness of a cutaneous lesion, and necessitate a complete anal, genital and oral examination. The diagnosis of intraepithelial neoplasia must however be histological. If there is therefore any suspect lesion or abnormal smear, a biopsy guided using a high-resolution anuscope must be performed, or even an immediate wide surgical ablation. Screening for precancerous anal lesions in populations at risk has been largely inspired by screening for precancerous cervical lesions, and can be done by examining an anal smear in a thin layer preparation or liquid phase. Unfortunately, there is no consensus management for these lesions, and a great deal of data is missing to be able to recommend routine anal cytology screening. In particular, it still remains to be demonstrated that screening and early treatment of precancerous lesions reduces mortality due to cancer of the anal canal in all the populations concerned.



AUTEUR(S)
I. ETIENNEY, P. BAUER

MOTS-CLÉS
Dysplasie, AIN (anal intraepithelial neoplasia), Papillomavirus humain (PVH), Virus de l’immunodéficience humain (VIH), Frottis anal

KEYWORDS
Dysplasia, AIN (anal intraepithelial neoplasia), Human papillomavirus (HPV), Human immunodeficiency virus (HIV), Anal pap-smear

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,3 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier