ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Côlon & Rectum

1951-6371
Proctologie - Chirurgie - Endoscopie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 3/2 - 2009  - pp.77-83  - doi:10.1007/s11725-009-0147-7
TITRE
Outils isotopiques pour les MICI: PET et PET-CT

TITLE
Isotopic tools for IBD: PET and PET-CT

RÉSUMÉ

Compte tenu du caractère chronique et récidivant des MICI, l’évaluation non invasive de l’activité de la maladie est une question clinique éminemment pertinente. L’endoscopie reste bien entendu le standard de référence, mais ses limites sont bien connues, justifiant l’activité scientifique considérable visant à développer des méthodes alternatives d’imagerie. Dans cette optique, la médecine nucléaire, par le caractère fonctionnel de ses explorations, propose une approche originale. Ce caractère largement, voire exclusivement, fonctionnel peut également constituer une limite, en particulier lorsque l’information anatomique fait totalement défaut. Les progrès technologiques récents tendent à combiner le meilleur des deux mondes, réunissant dans la même machine tomographie à positons (PET scan) et tomodensitométrie (TDM ou CT scan) d’une part, scintigraphie (SPECT) et CT scan d’autre part. Le PETCT utilisant le traceur le plus commun, le FDG, est un outil puissant, car très sensible dans la reconnaissance des processus inflammatoires actifs dans les MICI. Les limites des méthodes isotopiques seront discutées, en particulier l’aspect relatif aux effets délétères de l’exposition aux rayonnements ionisants et les moyens possibles de les limiter autant que faire se peut. Enfin, des perspectives seront dressées pour l’avenir, mettant à nouveau l’accent sur le progrès technologique avec l’avènement de machines hybrides combinant PET scan et IRM.



ABSTRACT

Due to the chronic and relapsing character of inflammatory bowel diseases (IBD), the development of non-invasive explorations is a key clinical issue. Endoscopy remains the gold standard for the exploration of IBD but its limits are well-known stimulating the research for alternative imaging techniques. From this point of view, nuclear medicine, offers an original option through its functional approach to exploration. However, this principally, even purely functional aspect may represent a drawback, particularly when anatomical information is completely lacking. Recent technical progresses tend to bring together the best of both worlds, combining positron emission tomography (PET scan) and tomodensitometry (TDM or CT scan) on the one hand, and scintigraphy (SPECT) and CT scan on the other hand, in the same machine. PET-CT using the common FDG tracer is a powerful tool as it is highly-sensitive to recognizing active inflammatory processes in IBD. Limitations of isotopic techniques will be discussed, particularly the issues relevant to the pernicious effects of exposure to ionizing radiation and the ways and means feasible to limiting them as much as possible. Perspectives for the future will also be drawn up, highlighting the technical development of hybrid machines coupling PET and MRI.



AUTEUR(S)
R. HUSTINX, E. LOUIS

MOTS-CLÉS
MICI, PET, PET-CT

KEYWORDS
IBD, PET, PET-CT

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (209 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier