ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Côlon & Rectum

1951-6371
Proctologie - Chirurgie - Endoscopie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 3/2 - 2009  - pp.84-89  - doi:10.1007/s11725-009-0149-5
TITRE
Intérêt de l’entéro-IRM dans la maladie de Crohn

TITLE
Advantages of small bowel MRI for Crohn’s disease

RÉSUMÉ

Grace aux évolutions techniques récentes, l’entéro-IRM est devenu un examen incontournable dans l’exploration de la maladie de Crohn de l’intestin grêle. Elle est, en effet, non irradiante et permet, grace à une excellente résolution tissulaire et une bonne résolution spatiale, une cartographie des lésions de l’intestin grêle et une évaluation fiable de l’activité inflammatoire de la maladie, autant d’informations importantes pour la prise en charge thérapeutique. Elle nécessite un remplissage digestif, qui peut se faire par entéroclyse ou par voie orale, cette dernière technique étant de plus en plus privilégiée principalement en raison d’une meilleure tolérance. Elle comporte des séquences dans les plans coronal et axial, en pondération T1 et T2 avec injection de gadolinium. Les principaux signes à analyser sont l’épaisseur et la prise de contraste de la paroi et la présence ou l’absence d’anomalie péridigestive (signe du peigne, fistules, abcès). L’entéro-IRM tient une place de plus en plus importante et complémentaire aux autres techniques, car si les examens endoscopiques et la vidéocapsule permettent une meilleure analyse des anomalies muqueuses, ils ne visualisent pas les anomalies transpariétales et péridigestives, fondamentales dans cette pathologie.



ABSTRACT

Thanks to recent technical developments, small bowel MRI has become an indisputable imaging technique in exploring small bowel Crohn’s disease. It is non-radiant and offers excellent tissue resolution and improved spatial resolution providing a mapping of small bowel lesions and a reliable assessment of the inflammatory activity of the disease; key information for therapeutic care. It requires digestive filling, either by enteroclysis or oral ingestion; the latter is privileged mainly due to its level of tolerance. Acquisitions are performed in coronal and axial planes, with T1- and T2-weighted sequences, with a gadolinium intravenous injection. The main signs to analyse are mural findings (thickening and contrast enhancement) and extra mural findings (comb sign, fistula, abscesses). Small bowel MRI is increasingly important and complementary to other techniques because it recognizes percutaneous and peridigestive abnomalies, fundamental to this pathology, not seen by capsule video and endoscopic explorations, which, on the other hand, provide a better analysis of mucosal abnomalies.



AUTEUR(S)
M. ZAPPA, V. VILGRAIN

MOTS-CLÉS
Maladie de Crohn, Intestin grêle, IRM

KEYWORDS
Crohn’s disease, Small intestine, MRI

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (179 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier