ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Côlon & Rectum

1951-6371
Proctologie - Chirurgie - Endoscopie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 3/4 - 2009  - pp.202-210  - doi:10.1007/s11725-009-0179-z
TITRE
Stratégie chirurgicale devant un patient porteur d’un cancer du côlon avec métastases hépatiques synchrones non résécables

TITLE
Management of patient with colonic cancer and irresectable synchronous liver metastases

RÉSUMÉ

Au moment du diagnostic, près de 25 % des patients porteurs d’un cancer colique ont des métastases hépatiques synchrones et, dans la majorité des cas, les métastases ne sont pas accessibles à une résection curative. Devant un patient porteur d’un cancer colique métastatique avec des métastases non résécables, l’intérêt de la résection première de la tumeur primitive reste controversé. Aucune étude randomisée ne permet de répondre à cette question. L’attitude conventionnelle est de proposer l’exérèse première de la tumeur primitive avant de mettre en route la chimiothérapie. Les arguments avancés sont la prévention du risque de complications liées à la tumeur primitive, une meilleure évaluation de l’extension de la maladie métastatique intraabdominale, l’amélioration de l’état général des patients, la meilleure efficacité de la chimiothérapie par la diminution du volume de la maladie tumorale et l’amélioration de la survie. À l’inverse, une approche plus conservatrice par chimiothérapie première peut être proposée, réservant l’exérèse de la tumeur primitive en cas de complications locales ou à visée curative si la maladie tumorale devient secondairement résécable sous chimiothérapie. Les justifications d’une telle attitude sont la morbimortalité opératoire élevée de la chirurgie colorectale dans un contexte palliatif, le risque de retarder la mise en route de la chimiothérapie et le risque jugé « faible » de complications locales liées à la tumeur primitive en place. Le but de cette mise au point est de discuter les deux options thérapeutiques en tenant compte des progrès récents dans le domaine de la chimiothérapie et de l’endoscopie interventionnelle avec la possibilité de mettre en place une prothèse colique en cas de tumeur occlusive.



ABSTRACT

At the time of diagnosis, up to 25% of patients with colorectal cancer have synchronous liver metastases and for the majority (70–90%), metastatic disease is not suitable for cure. For patients with irresectable synchronous liver metastases, it remains controversial whether first-step primary tumor resection followed by chemotherapy or up-front chemotherapy without resection of the primary is the best option. No randomized trial is available to answer this question directly and both strategies are currently practiced. Some argue that the conventional surgical approach, i.e. tumor resection followed by chemotherapy, allows precise abdominal tumor staging, prevents local complications, improves patient’s status and efficacy of chemotherapy through a reduction of tumor burden and may favourably impact survival. In contrast, others favour a more conservative approach, i.e. first step chemotherapy reserving resection of the primary for the treatment of local complications or with a curative intent if tumor downstaging occurs. The rationale of this approach is the high mortality and morbidity rates associated with bowel resection in a metastatic setting, resulting in an increased risk of delaying or even precluding chemotherapy administration and the relatively low-risk of local complication through the effect of systemic therapy on the primary tumor. The aim of the present review is to discuss both therapeutic options taking into account the recent advances in chemotherapy with more effective drugs and the possibility of colon stenting for obstructive tumor.



AUTEUR(S)
M. KAROUI, D. CHERQUI

MOTS-CLÉS
Cancer du côlon, Métastases hépatiques, Stratégie thérapeutique, Chirurgie

KEYWORDS
Colon cancer, Liver metastases, Therapeutic options, Surgery

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (250 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier