ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Côlon & Rectum

1951-6371
Proctologie - Chirurgie - Endoscopie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 4/1 - 2010  - pp.50-55  - doi:10.1007/s11725-010-0204-2
TITRE
Y a-t-il une vie (possible) après une résection intestinale étendue ?

TITLE
Is there a (possible) life after acute mesenteric ischemia?

RÉSUMÉ

Assurer la survie de patients avec ischémie mésentérique conduit souvent à des résections intestinales étendues. La plupart des cliniciens considèrent que de telles résections ne sont pas raisonnables et non compatibles avec une survie à court ou long terme. Pourtant, il est bien documenté que le syndrome de grêle court (SGC) peut avoir une bonne survie prolongée. Il a ainsi été montré que la survie à cinq ans de patients avec SGC postischémique pouvait atteindre 60 %. Les facteurs associés à un moins bon pronostic étaient la jéjunostomie terminale, une longueur d’intestin grêle de moins de 50 cm et un âge supérieur à 60 ans. La nutrition parentérale (NP) est le traitement de choix du SGC, et la dépendance à la NP est corrélée négativement à la longueur du grêle postduodénal (<100 cm), à l’absence d’iléon terminal et/ou de continuité colique. Il est conseillé d’associer à la NP une nutrition entérale/orale, de façon à améliorer l’absorption intestinale. De plus, du fait des capacités adaptatives d’absorption coliques, chaque fois que cela est possible, le côlon doit être préservé et remis en continuité avec l’intestin grêle restant.



ABSTRACT

Salvation of patients withmesenteric ischemia often leads to large small bowel resections. Most physicians think that such extensive resection is not reasonable and not compatible with short and long-term survival. However, it is well documented that short bowel syndrome is a condition in which long-term survival is possible. It has been shown that 5-year survival of patients with postischemic short bowel syndrome is about 60%. Factors associated with poor prognosis were end enterostomy, small bowel length shorter than 50 cm and age greater than 60 years. Parenteral nutrition (PN) is the treatment of choice of patients with short bowel syndrom. This PN dependance is related negatively to postduodenal small bowel length (<100 cm), the absence of terminal ileum or colon in continuity. Oral or enteral nutrition should be associated with PN in patients surviving to mesenteric ischemia. Because of adaptative capacity of energy absorption of the colon, the colon should be retablished in continuity each time possible.



AUTEUR(S)
F. JOLY, O. CORCOS

MOTS-CLÉS
Syndrome de grêle court, Home nutrition parentérale, Nutrition entérale, Adaptation intestinale

KEYWORDS
Short bowel syndrome, Home parenteral nutrition, Enteral nutrition, Intestinal adaptation

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (317 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier