ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Côlon & Rectum

1951-6371
Proctologie - Chirurgie - Endoscopie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 5/2 - 2011  - pp.58-66  - doi:10.1007/s11725-011-0295-4
TITRE
Bilan, stadification et indications thérapeutiques des cancers épidermoïdes de l’anus. Résultats de la radiothérapie et de la radiochimiothérapie

TITLE
Epidermoid carcinoma of the anal canal: pretreatment evaluation, classification, conservative radiotherapy with curative-intent, radiotherapy with concomitant chemotherapy, and treatment strategy

RÉSUMÉ

L’objectif du traitement est d’assurer à la fois le contrôle tumoral et la préservation de la fonction sphinctérienne. Le bilan préthérapeutique s’appuie principalement sur l’examen clinique pelvien et des aires ganglionnaires inguinales, l’échoendoscopie anorectale et le scanner thoracoabdominopelvien. Il aboutit à une stadification tumorale, selon la classification TNM de l’UICC 2009, et échoendoscopique sur lesquelles repose la stratégie thérapeutique. Les principaux facteurs pronostiques sont la taille tumorale, le degré d’extension vers les structures anatomiques de voisinage, l’extension ganglionnaire ou métastatique et la réponse tumorale après une première série d’irradiation de 45 Gy en cinq semaines. La radiothérapie (RT) exclusive à visée conservatrice excluant les aires ganglionnaires inguinales jusqu’à la dose totale de 56 à 60 Gy dans le volume tumoral constitue le traitement de première intention des tumeurs classées T1N0M0 de l’UICC 2009, UST1-2, N-. Pour toutes les autres formes, le traitement de référence est l’association radiochimiothérapie (RCT) concomitante à visée curative et conservatrice avec 5-FU et mitomycine, jusqu’à la dose de 56 à 60 Gy dans le volume tumoral. L’absence de réponse tumorale supérieure à 50 % ou la persistance de troubles sphinctériens sévères (incontinence sphinctérienne, fistule anorectovaginale), après une première série d’irradiation de 45 Gy en cinq semaines, doivent faire discuter une chirurgie programmable à type d’amputation abdominopérinéale (AAP). Les intérêts de remplacer la mitomycine par le cisplatine, d’une chimiothérapie (CT) néoadjuvante, d’une CT de maintenance par cisplatine après une association RCT concomitante et d’une escalade de la dose totale d’irradiation en fonction de la réponse tumorale ne sont pas démontrés.



ABSTRACT

The objective of treatment is to control locoregional disease and to preserve good anal sphincter function. Pretreatment evaluation includes mainly pelvic and inguinal clinical examination, thoracic and abdomino-pelvic CT scan, and anorectal endosonography. These assessments lead to tumor classification based on both, the clinical UICC 2009 TNM classification and the endosonography classification, which are indispensable to adopt an appropriate treatment strategy. The most important prognostic factors are: size of the tumor, tumor extension through the underlying tissue, regional lymphatic extension, distant metastatic extension, and tumor response higher than 50% after the first course of external irradiation to a total dose of 45 Gy over 5 weeks. Tumor classified T1N0M0 according to UICC 2009, UST1-2, and N-1, must be treated by curative and conservative radiotherapy alone to a total dose of 56 to 60 Gy in the tumor volume. Conservative and curative radiotherapy with concomitant chemotherapy combining 5-fluorouracil and mitomycin is a standard treatment for all other tumors, to a total dose of 56 to 60 Gy in the tumor volume. If the clinical tumor response is less than or equal to 50%, or if severe anal functional problems persist (anal incontinence, recto-vaginal fistula) after an initial course of external irradiation to a total dose of 45 Gy over 5 weeks, scheduled abdomino-perineal resection must be discussed. The impact of neoadjuvant chemotherapy, addition of maintenance chemotherapy after a combination with concomitant radio-chemotherapy, use of cisplatin in place of mitomycin, and radiation dose-escalation according to the tumor response observed after the first course of external irradiation are not demonstrated.



AUTEUR(S)
T. BOISSERIE, E. TOUBOUL

MOTS-CLÉS
Carcinome épidermoïde du canal anal, Bilan préthérapeutique, Radiothérapie, Association radiochimiothérapie

KEYWORDS
Epidermoid carcinoma of the anal canal, Pretreatment evaluation, Radiotherapy, Chemo-radiotherapy

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (164 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier