ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Côlon & Rectum

1951-6371
Proctologie - Chirurgie - Endoscopie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 6/2 - 2012  - pp.67-73  - doi:10.1007/s11725-012-0370-5
TITRE
Quel bilan morphologique demander devant un cancer du rectum ?

TITLE
What morphological exams to perform for a rectal cancer?

RÉSUMÉ

La prise en charge du cancer du rectum nécessite un bilan morphologique local précis et un bilan d’extension à distance. Le bilan local pré thérapeutique comprend une IRM rectale, qui permet d’obtenir une cartographie précise et la classification T et N, et une échoendoscopie, plus sensible lorsque la tumeur est limitée à la paroi. Lorsqu’une radiochimiothérapie néoadjuvante est réalisée, le bilan post traitement est indispensable pour adapter la chirurgie et l’IRM en est l’examen de référence. Elle permet grâce à des critères morphologiques, volumétriques et fonctionnels d’évaluer la réponse avec une sensibilité satisfaisante; cependant, une surestimation de la classification T et N est fréquente en raison des difficultés d’une part à distinguer fibrose et résidu tumoral, et d’autre part à distinguer ganglions malins des ganglions bénins. Le bilan d’extension est fait par un scanner thoracoabdomino-pelvien, complété par une IRM hépatique si une résection de métastases hépatiques est envisagée.



ABSTRACT

Management of rectal cancer needs pre therapeutic staging with endoluminal ultrasonography and pelvic MRI, which allow evaluation of size, localization and TN staging of the tumor. After neoadjuvant radiochemotherapy, a second pelvic MRI will be necessary to evaluate the tumor response, using different criteria as morphologic criteria, volumetric criteria and functional imaging. Overstaging is the main limitation, due to difficult to recognize tumor from fibrosis, and to recognize malignant from benign nodes. Metastatic evaluation is done with a thoracic and abdominal CTscan, completed by liver MRI if there are liver metastasis which could benefit of a surgical resection.



AUTEUR(S)
M. ZAPPA, C. BERTIN, A. ATTAR

MOTS-CLÉS
Cancer du rectum, Échoendoscopie rectale, IRM pelvienne, Radio-chimiothérapie néoadjuvante

KEYWORDS
Rectal cancer, Rectal endoluminal ultrasonography, Pelvic MRI, Neoadjuvant radiochemotherapy

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,55 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier