ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Côlon & Rectum

1951-6371
Proctologie - Chirurgie - Endoscopie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 6/4 - 2012  - pp.235-240  - doi:10.1007/s11725-012-0418-6
TITRE
Cancers colorectaux en 2012: que retenir ?

TITLE
Colorectal cancers in 2012: Which lessons to keep in mind?

RÉSUMÉ

Au cours de l’année 2012 plusieurs avancées pouvant aboutir à une modification des pratiques ont été présentées. Plusieurs options concernant le dépistage du cancer du côlon sont possibles. La clé de la réussite reste le taux de participation de la population. Le test fécal semble être le mieux accepté en population européenne. Le traitement par antiangiogénique dans les cancers colorectaux métastatique est efficace en deuxième ligne même après progression sous une première ligne comportant un traitement antiangiogénique. Le traitement par anti-EGFR est inefficace en traitement adjuvant des cancers coliques sauf peut-être pour les formes T4N2. Un inhibiteur de tyrosine kinase orale a pour la première fois démontré son efficacité en cas de cancer colorectal résistant à la chimiothérapie. Le traitement par chimiothérapie des patients âgés doit tenir compte de paramètres gériatriques. La détermination du statut KRAS pourrait être facilitée par un test plasmatique, enfin il a été observé l’apparition de clones mutés pour KRAS en cas de traitement par anti-EGFR.



ABSTRACT

During the year 2012, several progresses that could lead to standard cure modification have been published. Several screening strategy are available, the key for success is the participation of the population. The antiangiogenic treatment for advanced colorectal cancer is effective in second line even after progression under first line treatment with antiangiogenic treatment. Anti-EGFR treatment gives no survival benefit for adjuvant therapy except maybe for the T4N2 tumours. An oral tyrosine kinase inhibitor is for the first time efficient in salvage treatment in chemorefractory advanced colorectal cancer. For elderly patient the treatment with chemotherapy should consider geriatric parameters. KRAS status could be determined by plasmatic investigation in the future. KRAS status could also be modified after a treatment with anti-EGFR.



AUTEUR(S)
T. APARICIO, F. BIBEAU

MOTS-CLÉS
Cancer colorectal, Chimiothérapie, KRAS, Dépistage

KEYWORDS
Colorectal cancer, Chemotherapy, KRAS, Screening

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (111 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier